Interviews

TOUKAN TOUKAN, INTERVIEW, TDS 2016

Rencontre avec Laure, Étienne et Thomas de Toukan Toukan.

 

Si on vous dit que vous jouez une forme de schizophrénie musicale, vous le prenez comment ?
Tous : Bien ! Très bien même !
Thomas : Ça nous correspond. Il y a plusieurs genres dans notre groupe. On a nos univers à nous, individuellement. Et puis, il y a le côté très pop de Laure, avec un chant frais genre pop acidulé, il y a des sons de guitares genre ukulélés tropicaux et aussi les sons électroniques très produits d’Étienne, c’est ça qui donne cette impression de mélange des genres. On écoute beaucoup de choses très différentes et on n’a pas cherché à s’inscrire dans un style particulier.

On parle de rythmes tropicaux.
Vous êtes voyageurs dans l’âme ?
Étienne : Thomas a dit un jour qu’on est des occidentaux qui ne voyageons pas beaucoup. On a une grande envie de voyages et les voyages on les fait avec la musique. On peut ressentir une frustration liée au manque de voyage qui nous donne envie de nous évader dans la musique.
Thomas : J’ai fait un trek sur une île thaïlandaise, dans la jungle profonde. Il faisait très chaud, très humide et j’ai vu un toucan, gigantesque. Il faisait deux mètres d’envergure, assez effrayant comme oiseau, avec une espèce de grognement quand il passait au dessus des arbres, noir et jaune, très impressionnant. Il y a ce côté là dans la représentation du toucan, un oiseau mystérieux, noir d’un côté, coloré de l’autre.

C’est ce que vous vouliez imprimer dans votre musique, ces caractéristiques du toucan ?
Thomas : Oui il y a un peu de ça. Un côté mystérieux et aussi très flamboyant. Un petit côté phénix.

C’est à dire ?
Laure : On fait de la musique de façon assez légère, sans contraintes. On est capable d’être extrêmement motivés pour faire les choses bien à fond. Par contre, il nous faut la liberté de pouvoir composer sans devoir plaire à un label. On est indépendant et on veut le rester. Si les gens s’intéressent à nous, c’est pour cette ouverture qu’on veut garder. On nous a déjà dit que pour passer sur telle ou telle radio, il faudrait faire comme-ci ou comme-ça. Mais tant pis, nous, ça nous suffit d’être à notre niveau, bien dans ce qu’on fait.

Cette revendication de liberté semble très prégnante sur la scène tourangelle.

Vous échangez entre groupes là-dessus ?
Laure : De manière générale, les artistes tiennent à leur indépendance. Les artistes qui ont pour motivation le gain d’argent sont rares. On sait très bien, quand on se décide pour la musique, qu’on va galérer financièrement, que ce sont des années avant que ça puisse fonctionner si seulement ça parvient à fonctionner. On est conscient de la prise de risque, mais la priorité c’est de nous sentir convaincu par notre musique.
Thomas : Pour répondre précisément à la question, c’est vrai que Tours est un vrai vivier en terme de musiciens. Il y a une véritablement culture musicale dans cette ville et c’est vrai qu’on parle beaucoup de ça avec d’autres groupes d’ici. Il y a de vraies interactions, une émulation dans le secteur, avec cette idée de liberté et d’indépendance, oui.
Laure : Je ne dirai pas qu’on est militants, mais dans la démarche on l’est forcément un petit peu parce qu’on ne recherche pas la vente d’un produit mais plutôt l’expression artistique.

Vous êtes sur quels projets en ce moment ? Un album ?
Étienne : Un premier EP en fait. Le CD que vous voyez là, c’est un trois titres. C’est un avant-gout de l’EP, des extraits de ce qui va sortir à la rentrée, qui sera un six titres. Ce disque-là n’est qu’un premier jet de ce qu’on prépare. Mais on voulait avoir de la matière sur Terres du Son. Un disque à distribuer sur le festival avec un très beau visuel, l’image du Toukan réalisé par un ami graphiste qu’on remercie beaucoup. Regardez : on n’a même pas besoin d’écrire le nom du groupe sur la pochette tellement il est identifiable (rires).

Propos recueillis par Cathy Martineau et Julie Patillot

 

01

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *